Magazine sur les Sciences et les Technologies

Elon Musk demande à l’ONU d’interdire les robots assassins autonomes avant qu’il ne soit trop tard

Les scientifiques et les experts en Intelligence Artificielle (IA) ont signé une lettre ouverte demandant aux Nations Unis d’interdire les robots tueurs autonomes. Les leaders de l’industrie robotique, incluant Elon Musk et Mustafa Suleyman co-créateur de DeepMind ont prévenu l’ONU, qu’ils n’avaient plus beaucoup de temps pour agir avant qu’il ne soit trop tard.

Les 116 leaders d’industrie à travers le monde ont affirmé que si le monde laissait les robots tueurs être construits cela conduirait à un conflit armé, à une échelle humainement impossible à comprendre. Les experts en robotique espèrent que l’ONU votera l’interdiction des armes robotiques qui fonctionnent sans contrôle humain.

L’ONU est actuellement en train de mettre en place un groupe d’experts sur les systèmes d’armes mortelles autonomes et les signataires de la lettre disent être prêt à offrir leur expertise avant qu’un « troisième révolution de guerre » ne commence.

« Vu que les entreprises construisent des technologies d’intelligence artificielle et de robotique qui peuvent être utilisés pour développer des armes autonomes, nous nous sentons spécialement obligés de donner l’alerte. », ont-ils écrit dans la lettre.

robots tueurs« Les armes mortelles autonomes menacent de devenir la troisième révolution dans l’histoire des machines de guerre. Une fois développées, elles permetteront de mener des guerres à une échelle plus grande que jamais et à des échelles temporelles tellement rapides que cela dépassera l’entendement humain. Ellles peuvent être des armes de terreur, des armes que les dictateurs et et les terroristes pourront utiliser contre des populations innocentes et des armes piratées pour servir à des fins indésirables. »

« Nous n’avons plus beaucoup de temps pour agir. Une fois que cette boite de Pandore sera ouverte, il sera difficile de la refermer ».

Elon Musk qui a mené le lancement de ce cri d’alarme n’en est pas à ses débuts en tant que lanceur d’alerte à propos des IA. Juste la semaine passée, il a prévenu que les IA représentent une menace bien plus grande que la Corée du Nord, qui a des armes nucléaires et un dictateur brutal qui en a le contrôle.

Le mois dernier, à la rencontre d’été de l’Association Nationale des Gouverneurs des Etats-Unis, Elon a même tenu des propos durs envers les IA en général.

« J’ai un exposé, par rapport aux IA de pointe, et je pense que tout le monde devrait être concerné par cela. » a affirmé le PDG de SpaceX.

« Je continue à sonner la cloche d’alarme, mais jusqu’à ce que les gens voient les robots descendre dans les rues en tuant des gens, ils ne sauront pas comment réagir, car pour eux, cela semble surréel ».

Même si certaines déclarations par rapport à l’intelligence artificielle peuvent avoir l’air assez alarmistes, les scientifiques ont été cohérents dans leurs appels à l’interdiction des armes autonomes. En 2015, plus de 1000 experts, incluant Stephen Hawking ont signé une lettre d’alerte par rapport à la course mondiale à l’armement.

« Le point d’arrivée de cette trajectoire technologique est évidente : les armes autonomes deviendront les kalachnikovs de demain » disait la lettre. «  La question clé pour l’humanité aujourd’hui est de savoir s’il faut commencer une course mondiale à l’armement IA ou éviter que cette course ne commence ».

Facebook Comments

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.