Magazine sur les Sciences et les Technologies

L’ecstasy utilisée lors d’essais cliniques pour traiter des troubles postopératoires.

L’ecstasy – ou MDMA, si vous préférez son nom chimique – est connue pour avoir plusieurs effets sur ceux qui décident d’en consommer. À court terme, il vous donne un regain d’energie, une vigilance et un sentiment d’euphorie qui améliorent votre perception des stimulis auditifs et visuels. Les sentiments temporairement forts d’amour et d’affection pour les personnes à proximité sont également communs, avec un changement brusque qui se caractérise par la paranoïa, la confusion et même la psychose.

Comme pour toutes les drogues, c’est un mélange complexe – mais la Food and Drug Administration (FDA) a longtemps été intriguée, plus par les effets positifs que ceux négatifs. C’est pourquoi ils vont maintenant essayer de l’utiliser de manière réglementée pour traiter les victimes du syndrome de stress post-traumatique (SSPT).

ecstasy

La semaine dernière, l’ Association multidisciplinaire pour les études psychédéliques (MAPS) a annoncé que la FDA a désigné ce traitement comme une «thérapie révolutionnaire ». Cela signifie que « les preuves cliniques préliminaires indiquent que le médicament peut démontrer une amélioration substantielle par rapport aux thérapies existantes« , selon la FDA. Essentiellement, la preuve de plusieurs essais cliniques évalués par des pairs soutient l’utilisation de ce médicament dans le traitement du SSPT.

De façon pratique, cela signifie que le développement d’une version de MDMA conçue pour une utilisation commerciale répandue, pour ceux qui souffrent de condition psychologique mortelle, a été accéléré. Le financement augmentera, et les essais et expériences se poursuivront vers la phase 3 ; c’est-à-dire des projets de recherche de pointe, aléatoires, en double aveugle, contrôlés par placebo impliquant plusieurs équipes. En somme: le gouvernement américain prend très au sérieux l’ecstasy en tant qu’option médicale.

Selon le MAPS, les essais combineront les techniques psychothérapeutiques avec trois doses distinctes de MDMA. Seul le temps indiquera à quel point ils seront couronnés de succès, mais c’est une avancée passionnante qui suggère que, quand il s’agit de traiter les personnes malades, il n’y a rien à redire.

La FDA, tant que la preuve est là pour l’appuyer, est presque toujours heureuse d’essayer de nouvelles techniques «controversées» en matière de maladies ou d’affections. Tout récemment, la première utilisation d’une technique d’édition de gènes conçue pour lutter contre une forme agressive de cancer a été approuvée par l’agence. La marijuana médicale a été considérée comme une source potentielle de soulagement de la douleur, ainsi qu’un traitement psychologique, depuis quelque temps maintenant et, dans certains états, comme vous le savez probablement, elle est légalement définie comme un traitement médical .

En somme, l’apparition de MDMA ne devrait pas être une surprise. Oui, c’est un médicament qui modifie l’esprit, et lorsqu’il est consommé, il comporte certains risques. Si il sert à modifier les esprits de ceux qui souffrent d’une déficience psychologique terrible, cependant, il a effectivement le potentiel de sauver des vies plutôt que de les ruiner.

Facebook Comments

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.