Magazine sur les Sciences et les Technologies

Les joueurs de jeu vidéo pourraient-ils être de meilleurs pilotes de drones?

La station de contrôle d’un système aérien sans pilote, dont le sigle en anglais est UAS, ressemble de plus en plus à la chambre d’un joueur de jeu vidéo, avec des chaises confortables rembourrés, plusieurs écrans, un casque, et un joystick. Les opérateurs cliquent sur les boutons, dirigent le joystick, et réagissent aux stimuli en ligne tout comme un jeu vidéo, à l’exception que tout ici est réel.

Cela a amené les psychologues de l’Université de Liverpool au Royaume-Uni à se demander si les joueurs de jeux vidéo pourraient être de bons remplaçants, à cause de la progression rapide des avions sans pilote, qui dépasse nettement celle des pilotes actuels qualifiés pour ce genre de manœuvres. Dans leur récente étude, publiée dans le journal Cogent Psychology, ils ont opposé des joueurs de jeux vidéo, des pilotes privés et des pilotes professionnels, les uns aux autres, pour voir qui pourrait commander un UAS, avec la plus grande habilité et la plus grande sûreté. Chacun de ces groupes avait 15 participants, ce qui en fait 60 au total, comptant 51 hommes et 9 femmes.

simulation cockpitLes chercheurs ont évalués leurs niveaux d’exactitude, de confiance et l’équilibre du jugement confiance-exactitude dans un vol simulé. Au cours de la simulation, ils ont été confrontés à 21 tâches de décision, visant à augmenter les niveaux de risques et de danger.

L’étude a montré que l’excès de confiance peut être nuisible : « la confiance, quoique très importante devient une confiance excessive lorsqu’elle ne va pas dans le même sens que les décisions d’exactitude ».

Ils ont découvert que le niveau de confiance et d’exactitude de tout le monde chutait lorsque le niveau de danger augmentait, comme prévu dans toute situation catastrophique.

Cependant, même dans les situations les plus difficiles, les pilotes professionnels et les joueurs de jeux vidéo montraient les niveaux les plus élevés de confiance en leurs décisions. Les joueurs ont également affiché une relation précision-confiance, constante et positive, peu importe que le niveau de risque augmente ou diminue, ce qui suggère qu’ils ont gardé la tête froide même dans leurs tâches les plus risquées.

« Comprendre quel groupe de supervision potentiel a les meilleures compétences pour prendre les meilleures décisions, peut aider à améliorer la supervision de l’UAS » a déclaré l’auteur de l’étude, le docteur Jacqueline Wheatcroft de l’Institut de psychologie de la science et de la société, de l’Université de Liverpool. « Dans l’ensemble, les joueurs de jeux vidéos ont montré le moins de confiance excessive dans les décisions de leur jugements ».

« Le résultat confirme l’idée que ce groupe pourrait être une ressource utile pour les opération UAS », a-t-elle ajouté.

Tout comme tous les autres médias ou sous-culture qui l’ont précédé, le jeu vidéo a été un peu vu comme un problème à éradiquer par ses détracteurs, sous les prétextes qu’il favorise et promeut la violence et/ou la paresse. Cependant, de plus en plus de recherches scientifiques prouvent qu’il peut avoir ses avantages dans la vraie vie, comme le développement de la fonction cognitive et même l’amélioration de la mémoire.

Ou vous aider à avoir un travail de rêve.

Facebook Comments

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.