Magazine sur les Sciences et les Technologies

Nous ne pouvons pas expliquer ce qui cause l’Aurore mystérieuse de Jupiter

Les scientifiques ont découvert un mystérieux type d’aurore sur Jupiter, qui ne semble correspondre à aucun de nos modèles existants. Cela laisse a penser que quelque chose d’inconnu se déroule sur la planète.

Cette révélation est présentée dans un article plutôt intéressant. Les auteurs, dirigés par Barry Mauk du Laboratoire de physique appliquée de l’Université Johns Hopkins au Maryland, ont utilisé les données du vaisseau spatial Juno de la NASA, actuellement en orbite autour de Jupiter, pour étudier les aurores géantes de gaz.

aurore borealeCe qu’ils ont trouvé est déroutant. L’aurore la plus brillante de Jupiter semble être alimentée par un processus que nous n’avons jamais vu auparavant. Cette aurore peut avoir une puissance d’environ 1000 milliwatts par mètre carré, par rapport à seulement 10 ou 20 milliwatts par mètre carré pour l’aurore terrestre.

« Il y a certainement quelque chose qui se passe, que nous ne comprenons pas« , a déclaré Mauk. « Nous voyons quelque chose de nouveau ici. » Alors, que se passe-t-il? Sur Terre, nous avons trois types d’aurores. Les plus brillants sont appelés discrets. Ensuite, il existe un type beaucoup plus variable appelé Alfvénic, que vous ne pouvez pas voir à l’œil nu, et un autre encore appelé diffuse.

Les aurores les plus claires et les plus discrètes sont causées par un flux descendant d’électrons dans notre champ magnétique résultant du vent solaire. Cela provoque des potentiels électriques de l’ordre de plusieurs milliers de volts dans notre atmosphère. Diffuse et Alfvénic, quant à elles, sont beaucoup plus faibles et résultent de la diffusion turbulente d’électrons piégés magnétiquement.

Sur Jupiter, les choses sont différentes. Les potentiels électriques des pôles de Jupiter sont 10 à 30 fois plus grands que ceux observés sur terre, jusqu’à 400 000 volts. Mais l’aurore la plus brillante ne s’explique pas par le processus discret, qui est à la base de notre propre aurore lumineuse.

« Au lieu de cela, sur Jupiter, les aurores les plus brillantes sont causées par une sorte de processus d’accélération turbulente que nous ne comprenons pas très bien« , a déclaré Mauk.
Cette aurore plus brillante est vue en plus des trois autres que l’on voit sur Terre, mais celles-ci sont dans un ordre différent. Sur Jupiter, la diffuse est la plus sombre, suivi de l’aurore discrète, puis de l’Alfvénic.

Facebook Comments

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.