Magazine sur les Sciences et les Technologies

Vous consommez peut-être de l’eau contaminée par des microfibres

Sur la Terre, des milliards de personnes boivent de l’eau contenant de minuscules particules de microfibres. C’est la conclusion inquiétante d’une analyse globale de la consommation de l’eau, qui indique que 83 pour cent de l’eau du robinet échantillonné, contenait des traces de microplastique.

Les implications pour notre propre santé sont toujours inconnues même si l’investigation menée par Orb Média a appelé à mener des recherches immédiates sur l’impact que cela pourrait avoir sur les populations soumises à cette consommation, qu’il s’agisse des populations des pays riches ou de celle des pays pauvres.

Des États-Unis, à l’Indonésie, l’équipe a analysé environs 150 échantillons d’eau de 14 différents pays, sur les 5 continents, et a trouvé que la majorité était contaminée par des microfibres plastiques. Les recherches ont montré l’omniprésence absolue du plastique dans nos vies modernes et aussi combien nous en savons peu à propos de son impact, non seulement sur l’environnement, mais sur nous aussi.

De tous les pays étudiés, les États-Unis arrivent en tête de liste avec 94 pour cent d’endroit dont les tests se sont révélés positifs en matière de taux de plasticité dans l’eau. Cela a inclut l’eau du robinet du bâtiment du Congrès, le quartier Général de l’EPA, et même la Trump Tower. L’Europe s’en sort avec 72 pour cent d’échantillons révélés contaminés tandis que l’Equateur est à 75 pour cent et l’Inde 82 pour cent.

Les plastiques proviennent de sources variées dont le lavage de vêtements synthétiques en constitue une non négligeable, tout autant que l’usure des pneus de voiture, la poussière de peinture ou les microbilles. L’un des aspects les plus importants de cette nouvelle recherche, est la découverte de la multitude de manières par lesquelles ces plastiques peuvent entrer dans nos corps. Depuis qu’il a été prouvé que les poissons et les oiseaux de mer ingèrent les microplastiques de la mer, certaines personnes ont réduit leur consommation de poisson. Cependant, tout le monde a besoin de boire de l’eau, et ces microfibres ont été trouvées dans de l’eau du robinet, partout dans le monde, de New-York à Kampala.

« Les scientifiques disent qu’ils ne savent pas comment ces microplastiques atteignent nos robinets, ni quels risques sanitaires ceux-ci peuvent représenter » explique Molly Bingham, fondatrice et PDG d’Orb Media dans une déclaration. « Mais il a été prouvé que les microplastiques absorbent les produits chimiques de l’environnement marin, puis les relâchent lorsqu’ils sont consommés par des poissons et des mammifères. Je suis inquiète par rapport aux implications de nos recherches. »

L’équipe appelle maintenant à plus de recherches afin de découvrir comment ces fibres impactent notre santé, mais également les moyens de limiter leurs présence de plus en plus grandissante dans nos océans et eaux potables.

Facebook Comments

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.